Comment définir la côte d’une œuvre artistique ?

Publié le : 18 avril 20225 mins de lecture

Certaines œuvres sont plus valorisées que d’autres dans le domaine de l’art. Cela est principalement dû, au fait qu’elles ont plus de côtes comparées aux autres. Que signifie vraiment ce terme « côte » en art ? Et comment la détermine-t-on ? Découvrez les réponses dans cet article.

La définition de la côte d’une œuvre artistique

Plus qu’une simple expression du talent, les œuvres sont des moyens pour un artiste de se faire de l’argent. Il pourra donc organiser des expositions ou des ventes dans les galeries d’art, afin de faire connaître ses créations et de les vendre, par la suite. Et en principe, l’artiste fixe lui-même le prix de ses œuvres.

Cependant, il arrive que le prix de l’œuvre soit supérieur ou inférieur à sa valeur réelle. Pour y remédier, il est nécessaire de se baser sur un système de cotation. La côte est ainsi un moyen pour estimer la valeur marchande d’une œuvre. Sa mode de détermination peut être différente, selon qu’il s’agit d’une œuvre d’artiste déjà disparu (art moderne) ou d’un artiste encore vivant (art contemporain).

Les critères de détermination de la côte d’un art moderne

Pour évaluer la côte d’un art moderne, c’est-à-dire d’une œuvre ancienne faite par un artiste déjà mort, il faut se référer à deux critères.

D’un côté, on va se baser sur l’identité de l’artiste qui l’a créé, ainsi que son parcours artistique. Plus un artiste est connu lors de son époque ou même après, plus l’œuvre aura une meilleure valeur marchande. Il est donc évident qu’une peinture de Vincent Van Gogh coûtera plus cher, que celle d’un artiste moins connu.

D’un autre côté, on va l’estimer en fonction du résultat des ventes de l’artiste durant son vivant. Pour ce faire, les experts de la Galerie d’Art de Paris Estades.com vont analyser chacune de ses expositions ou de ses présentations dans le passé. Ils vont également se référer sur le travail existant de l’artiste.

Les critères de détermination de la côte d’un art contemporain

Si l’artiste est encore vivant, alors la détermination de la côte de son œuvre sera différente. Celle-ci va se baser principalement aux prix obtenus lors des ventes aux enchères. Lorsque l’artiste organise une exposition, il sera amené à faire de la vente aux enchères. L’œuvre sera ainsi donnée au plus offrant, et c’est à partir du prix final, qu’on va fixer la valeur marchande de l’œuvre et de l’artiste.

Mais il existe aussi d’autres critères, comme le lieu d’exposition de l’œuvre. Il est évident que si une peinture est exposée dans un grand musée, elle aura plus de valeur que d’autre. Enfin, le parcours de l’artiste est aussi un élément à prendre en compte pour déterminer la côte d’une œuvre. Mais quoi qu’il en soit, ces méthodes ne sont pas fiables à 100 %. Des aléas comme la fluctuation de l’économie du marché, peuvent bouleverser le système de cotation d’une œuvre.

Plan du site